22/11/2010

Le parmentier orange et violet qui te fait voir la vie en rose (pfff, c’est d’un kitch)

Bien le bonjour, les cokinous

DSC03765.JPG
Copie de DSC03765.JPG
Copie (2) de DSC03765.JPG

Mauvaise nouvelle: le Dr Slurp commence à yoyoter de la touffe. Peut-être que c’est l’âge. Peut-être l’abus de jaja de contrebande. Peut-être l’hiver qui lui engourdit le cervelet. Une chose de sûre, il a la cafetière qui s’émaille. Tenez, l’autre jour, le cœur frétillant et le moral tintinnabulant, il concocte un énorme Parmentier bicolore de courge et patates vitelotte. Avec du cochon et du bœuf mijotés au porto et kamoun dedans. Le genre de plat coquin et joufflu, qui te transforme une table guindée en foire aux bestiaux éméchés. C’est bon. C’est chaud. C’est crapuleux.

Le seul hic, c’est que ce crétin de Dr Slurp avait totalement oublié que…

1/ Il t’avait déjà cuisiné un parmentier en pyjama de bagnard (aïe).

2/ Il t’avait déjà bricolé un gratin avec les mêmes légumes, et il y a quelques jours à peine (ouille).

Plus ça va, moins ça va, je te dis.
D’ici Noël, le Dr Slurp roulera des yeux dedans leurs orbites en ânonnant des insanités en sanskrit. Faudra appeler René le proctologue, Jacky l’exorciste et Brigitte la rebouteuse.


Mais bon. La cuisine n’est-elle pas un exquis recommencement sur la suave mélodie de la gourmandise?

DSC03770.JPG

Pour un Parmentier de courge et vitelotte susceptible de combler cinq adultes consentants, il nous faut 500 grammes d’échine de porc, 500 grammes de ragoût de bœuf, un kilo de courge, un kilo de pomme de terre vitelotte (celle qui est toute violette), du porto, une carotte, du fond de veau, un bouquet garni, du kamoun, des graines de courges et du gruyère râpé. Entre autres.

Hachez grossièrement les viandes (quand il reste des morceaux, c’est plus fête encore, c’est comme ça, c’est statistiquement prouvé). Faites dorer deux gousses d’ail émincées et une échalote au fond d’une cocotte. Ajoutez les viandes et une carotte taillée en brunoise. Touillez. Puis mouillez avec un demi-déci de porto et un verre de fond de veau. Assaisonnez. Saupoudrez de kamoun (cumin moulu). Immergez le bouquet garni. Et hop, laissez glouglouter à couvert deux heures et demie. Voire plus.

Epluchez
et taillez patates et courge en cubes. Cuisez-les à l’eau dans deux casseroles. La courge s’attendrit presto. Essorez longuement après cuisson. La vitelotte, plus coriace, exige un brin de patience. Ecrabouillez enfin à la fourchette l’une et l’autre. Mixez, séparément toujours. Puis liez vos purées avec un peu de crème fraîche et de lait, jusqu’à texture onctueuse. Râpez y un brin de muscade. Assaisonnez. Goûtez. Et souriez.
DSC03519.JPG
Montez
enfin votre parmentier en commençant par une couche de viande bien mouillée de jus, puis une couche de patate, une couche de viande bien mouillée, une couche de courge, etc. Parvenus au sommet de l’échafaudage, dessinez un motif géométrique avec les deux purées. Quelque chose d’élégant et de postmoderne. Coiffez de graines de courge et de gruyère râpé.
Enfournez à four chaud pour une demi-heure.
Et toc.

Dès lors, il n’est pas stupido de faire sauter le bouchon d’un Petit Duc 2008, riante cuvée du Mas Foulaquier, propriété sise au nord du Pic St-Loup. Un rouge de fruit, de soleil et de vie. L’une de nos tocades récentes aussi, qui pourrait bien grimper sur notre podium des vins les plus slurpiques de l’an de grâce 010.

Tchou

Commentaires

la popote mitonne, les graines de courge sont prêtes, le chien sur son alaise, les enfants chez la nounou - heu cherhez l'intrus!

Ben dites-moi Dr. Slurp, en voila des creations contemporaines. Achtement impressionnant, ca pourrait- même dans les cas les plus aboutis provoquer une sorte de timidité déconcertante! Va-t-on réussir ne serait-ce qu'à réunir les ingrédients? Sic!

Jamais cuisiné des vitelottes. Parait qu'en purée, c'est plus sec que les tradi.

Bref, encore une tentation bien illustrée d'ailleurs. L'art de la répétition n'est pas sans noblesse, citerez-vous. Ce qui m'amène tout droit à ce qui suit, ne répondez surtout pas à ce comment, même si vous étiez foutument tenté, son intention est ma foi bigrement tordue!

Avé Dr. Slurp!

Écrit par : Yggdrasil | 22/11/2010

Les pires photos de l'histoire de blog... et c'est pas peu dire. Un parmentier sous LSD qu'il nous inventé.

Écrit par : Yves | 22/11/2010

Bon, ben moi je fais pas de gratin en ce moment. c'est zut!

Qu'est-ce que je fais? J'ecoute de la musique (avec l'accent gueule d'atmosphère)

Un extrait ici http://www.youtube.com/watch?v=cMUmDKM492U&feature=related

Écrit par : Atalante | 22/11/2010

Du kitsch dans la kitch(en)... La purée de vitelottes c'est meilleur sans lait, rien qu'avec du bouillon

Écrit par : Olivia_Mohune | 22/11/2010

Sieur Estèbe,

C'est pas le tout de balancer votre "Top 50 musical vintage" sur la fesse et de délaisser le fourneau pour autant !!
Comme un vieux prof de math déçu de voir patauger un élève méritant
mais étourdi : "Vous êtes largement capable de bien mieux, je le sais, c'est la deuxième fois ce trimestre que vous n'êtes pas au rendez-vous, j'espère que c'est la dernière fois que j'aurais ce genre de récrimination à vous faire..."
Un moyen de vous faire pardonner : le prochain VdV #31, avec votre juke-box ce serait dommage de nous en priver !!!!

Écrit par : docadn | 22/11/2010

MOI,

M'en fiche,
en plus d'être
Angevain
je suis " dischromate "*

*(d'aucuns dises, daltonien...)

@ Estèbe (perso)
Dans ma bonne ville j'ai " éberlué " un brave homme
Touriste, ce dimanche dernier,
que nous avons - bravement - renseigné sur de (et deux) bons restaurants
" Suisse " de surcroît (pas les restaurants)
Lui disant que je lisais " La Tribune de Genève "
et... SURTOUT ... Môssieu Estèbe...
Lui, connaissait pas,
Mais son épouse a fait " SLURP "... Bien entendu !

Chouette de communication, hein ...

Écrit par : angevain | 23/11/2010

MOI,

M'en fiche,
en plus d'être
Angevain
je suis " dischromate "*

*(d'aucuns dises, daltonien...)

@ Estèbe (perso)
Dans ma bonne ville j'ai " éberlué " un brave homme
Touriste, ce dimanche dernier,
que nous avons - bravement - renseigné sur de (et deux) bons restaurants
" Suisse " de surcroît (pas les restaurants)
Lui disant que je lisais " La Tribune de Genève "
et... SURTOUT ... Môssieu Estèbe...
Lui, connaissait pas,
Mais son épouse a fait " SLURP "... Bien entendu !

Chouette de communication, hein ...

Écrit par : angevain | 23/11/2010

désolé pour le double...

Écrit par : angevain | 23/11/2010

Message plus ou moins capté, Docadn.
Angevain, ce slurp n'était qu'un hasard lingual (notre modestie nous perdra).

Écrit par : Estèbe | 23/11/2010

@ Atalante, on s'en fout, mais on s'en fout de se que vous écoutez, allez plutot prendre l'air et épargnez-nous vos commentaires.

@ Sieur Estèbe, si l'on s'en remets a vos photos, vous semblez avoir repris trois fois du gratin. et à lire votre note sur les marchés, vous semblez avoir retrouvé l'appetit. quelle force de la nature! sans abuser des bonnes choses vous devriez respecter un diete au bouillon avant un prochain repas faute de quoi vous risqueriez l'indigestion.

je dis ca, et j'ai rien dit.

Écrit par : patrick | 23/11/2010

Désolé du retard...
NON, NON, Mon bon Estèbe,

ce n'étais pas un " hasard lingual "

Et comme disait mes grands parents
(pour moi, aucun complexe)
des gens de " qualités " vu les restaurants qu'ils avaient " référencé "...
C'était un " SLURP " enthousiaste
et, bien entendu... la surprise de savoir qu'un " péquenot "
du pays Plantagenêt... connaissait Sieur Estèbe

Écrit par : angevain | 23/11/2010

@ patrick, sans vous confondre en excuses, un peu de tempérance, même s'il est vrai que l'air frais n'a jamais fait de mal à personne.

@ Estebe, cette recette dépasse les frontières de l'imagination colorée. Pas très Beatles mais là, vous avez saupoudré la dose de perlimpinpin. Choisissez-vous vos culottes courtes dans les même tons? Si c'est le cas, je comprends mieux pourquoi vous voyez la vie en rose....

Écrit par : diot | 24/11/2010

euh... vous voulez dire que votre cafetière s'écaille (non pas s'émaille), enfin que l'émail de votre cafetière commence à s'écailler ? Est-ce bien ce qu'il faut comprendre ?

Écrit par : Fraiseroi | 26/11/2010

Arg mes yeux !! Remarque : belle avancée scientifique, on a enfin retrouvé ce qui avait rendu Marie Ingalls aveugle :)

Écrit par : Claire | 29/11/2010

Les commentaires sont fermés.