03/01/2011

Gratin de nouilles et trop bonnes résolutions

Bien le bonjour, les omnivores à poil bref

DSC03800.JPG

On a smacké les aïeuls sous le sapin. On a séché la caisse de crémant du Jura. On s’est gobergé comme des bufflons en rut.
Mais maintenant, c’est ceinture. C.E.I.N.T.U.R.E.
Il va falloir dégraisser la bête. Repasser en mode light. Slurper de l’eau, du thé et du bouillon clair. En faisant des pompes à l’envers, des abdos-fessiers en cascade et du footing de salon.

Toutefois, avant d’entamer ce programme éreintant, il s’agit d’aligner les bonnes résolutions de saison. Les voici.
En 2011, sur ce blog, il y aura…
-    De la métaphysique quantique et des rillettes de Républicains
-    113 saillies spirituelles par semaine
-    Du piment oiseux et du poivre de six Chouans
-    Un chapon peroxydé en nuisette (peut-être)
-    Des prises de position saugrenues et des avis qui n’engagent que lui
-    Une salade de tomates sans tomates
-    Des sumos oints de mayo maison
-    Une espuma de merguez. Des sardines en crapaudine. Un jéroboam de vin de fesse. Et plein d’autres choses palpitantes encore.

DSC03804.JPGComme, par exemple, ce gratin de pâtes aux tomates séchées et vieux pecorino. Un plat quasi acalorique et indubitablement digestibilissime, qui place cet an grâce 011 vagissant sous le signe de l’élégance la plus aérienne autant qu’avant-gardiste.

Faites cuire un paquet de conchiglie (soit cette ravissante pasta qui épouse la plastique du coquillage) une minute de moins que l’indication figurant sur l’emballage. C’est là une petite opération arithmétique qui permet de garder le cerveau allègre et la nouille ferme.

Dans une jatte, pacsez deux œufs, une cuillère de crème fraîche, une grande giclée de lait, une grosse pincée de vieux pecorino râpé, une pincée (encore) de muscade et quelques tomates séchées, s’il le faut préalablement ramollies dans un peu d’eau. Mixez le tout. Vrouum. Assaisonnez.

Installez la pasta dans un plat à gratin. Emincez grossièrement trois autres tomates séchées. Mélangez-les avec les pâtes. Et mouillez le tout avec l’appareil susmixé. Voyez le topo?
Hop au four, à 180°, 17 minutes environ.

DSC03820.JPGLe temps de déboucher le ravissant Fleurie – incroyablement girond, épicé et croquant, ce Fleurie-là - d’une jeune vigneronne naturelle nommée Julie Balagny, qui démarre à peine dans ce coin du vignoble et fait déjà briller la région sur la mappemonde des pinards les plus sexy du système solaire. Trop fort.

A tantôt

Commentaires

oui, bon, moi aussi, je dors encore : BONNE ANNEE ALORS ! et vive 2011, une année de bronze, de gonzes, de gorgonze... Tout de bon à toutes et tous.

Écrit par : La Salamandre | 03/01/2011

Chuut, ils dorment encore... Faut pas trop secouer le bateau !
En dehors de ça, j'adore les gratins de pâtes, donc on va l'essayer celui-là.

Écrit par : La Salamandre | 03/01/2011

Sexy et girond, le Fleurie de Julie? ça ne m'étonne pas! Si le Passeur de vins pouvait m'en garder une ou deux quilles pour quand je viendrai genevoiser...

Écrit par : olif | 03/01/2011

Cerveau et allègre, je ne sais pas. Ca me fait toujours un peu mal.

Écrit par : rose chiffon | 03/01/2011

Autrement s'y a un truc que j'aime bien c'est la nouille un peu cramée, comme sur la photo. Même pas besoin de le manger, je répète, vous commencez fort.

Écrit par : rose chiffon | 03/01/2011

quand je lis "dans une jatte" ça me fait toujours penser à Deneuve dans peau d'âne
Je commence 2011 avec de la poésie (pouet pouet)

Chouette année pleine de gourmandise et à te lire Estbèbe

Écrit par : marion | 03/01/2011

Cerveau et allègre je sais pas non plus, mais nouille et ferme surement. Quoique à la longue ça fait aussi un peu mal.
Pardon rose chiffon, pas de mauvaises pensées sous-entendues, c'était juste tentant.
Bon retour M. Estèbe, en forme pour une année 2011 je vois, que je vous souhaite merveilleuse et goûtue; et donc à nous, vos lecteurs assidus of course.

Écrit par : marcolino | 03/01/2011

Je suis toute ébaubie, cher Stèbe, que vous n'eussiez point mis en avant le caractère profondément charnel, voir coquin (voir pire, diraient d'autres), de ces conchigliasses. La genevoise protestante peut-être ?

Écrit par : funambuline | 04/01/2011

Charnelles, ces nouilles? Va falloir que je mate ça en détail.

Écrit par : Estèbe | 04/01/2011

Moi, c'est l'association nouille et ferme qui, vu mon âge, me trouble. Souvenirs, souvenirs...

Écrit par : Yves | 04/01/2011

Belles résolutions... je suis au bouillon aujourd'hui moi aussi... mais pas trop longtemps, faut pas charrier tout de même!
Au fait qu'est-ce que madame Slurp pense de vos prises de positions... ok, je sors...

Écrit par : mamina | 04/01/2011

Quel programme pour 2O11 ! vous nous gâtez.
Je souhaite une année pleine de petits et grands bonheurs à la
famille Slurp.

Écrit par : gabriella | 05/01/2011

Pour me faire plaisir, ma grand-mère dont ce n'était pas la spécialité m'en avait fait une fois, en fait je lui avais demandé un soufflé de gratin de nouilles! ce qui nous renvoie un peu au conte de "Peau d'âne".
Bonne année Professeur Slurp.

Écrit par : Marie-Hélène | 05/01/2011

Avec ces conneries, j'ai mis des rillettes de républicain dans ma galette des rois...

Écrit par : Patrick CdM | 07/01/2011

Je suis en retard,

" Cerveau et allègre, "

pas possible...
c'est une grosse tête...

nous avons des " trucs " comme ça --- en France...

he/eh/ et ?


nous allons TRES bien

Écrit par : angevain | 11/01/2011

"Ominvores à poil bref", hahaha ! Certes, mais tous ne le sont pas (omnivores ou à poil bref!)

Écrit par : Claire | 18/02/2011

Les commentaires sont fermés.