06/01/2011

Amour, papouilles, haddock et lentilles

Bien le bonsoir tout le monde

DSC03861.JPG

Alors que la nouvelle année s’ébroue gentiment et que l’hiver sévit méchamment, le corps humain a trois besoins impérieux. Oui, trois. C’est là une réalité à la fois médicale et statistique, qui a fait l’objet de maintes publications dans des revues indiscutables telles que le Chasseur Français, TGV Magazine ou le Petit Berrichon.
Le corps humain donc, début janvier, il veut du fer, de l’amour et des chatouilles. Nos organismes, voyez-vous, sont des machines complexes mais délicates, qu’il faut soigner aux petits oignons. Comment leur procurer fer, amour et papouille, me direz-vous? Ben, en leur servant des lentilles, la seule légumineuse au monde susceptible de combler ces trois aspirations métaboliques autant que saisonnières. Ce qui tombe plutôt bien. Car voilà une salade de lentilles au haddock, cerfeuil et raifort. Quel hasard formidable! Pinch me, i’m dreaming.
(A-t-on déjà vu préambule à ce point niais?)

Pour réaliser la chose, il nous faut un bon morceau de haddock, qui est donc le nom de l’aiglefin quand il est fumé et donc prêt à la mastication. Il nous faut aussi 50 grammes de lentilles vertes par bouche à nourrir, un bouquet garni, un demi-bouquet de cerfeuil, une branche d’oignon frais, une grosse carotte, du raifort râpé en pâte, de la crème fraîche et c’est à peu près tout.

Rincez les lentilles et balancez-les dans un faitout avec deux fois leurs poids en eau. Ajoutez le bouquet garni et la carotte taillée en brunoise (soit en micro dés). Laissez glouglouter 20-25 minutes, jusqu’à ce que la lentille s’attendrisse mais ne s’effondre guère.

DSC03841.JPGPendant ce temps, émincez l’oignon en rondelles, effeuillez le cerfeuil et escalopez le haddock en très fines lamelles à l’aide d’une lame atchement affûtée.

Pour la vinaigrette enfin, touillez jusqu’à émulsion satinée et corsée une cuillère à soupe de crème fraîche, trois cuillères à soupe d’huile d’olive, une cuillère à soupe de vinaigre de Xérès et une cuillère à café de raifort. Dans cet ordre ou pas. Assaisonnez avec ferveur. Goûtez. Rectifiez. Regoûtez, etc.

Egouttez les lentilles, virez le bouquet garni, laissez tiédir, puis mélangez le tout dans un saladier, après avoir débouché La Bégou 2009 de Maxime Magnon, un blanc des Corbières racé et formidable, au bouquet explosif et à la chair fraîche, qu’on adorerait même se noyer dedans la cuve.

Amour et papouilles

Commentaires

Pour une Bégou avec vous, je donne ma Rolex, mon smoking, ma paire de boots en lézard... Moi aussi, j'ai le béguin pour la Bégou!

Écrit par : olif | 06/01/2011

Le point positif, c'est que mon caviste en a, le point négatif, c 'est que j'ai dépensé tout mes derniers ronds le 31...
Que faire?

Écrit par : Marie-Hélène | 07/01/2011

Tonnerre de Brest, du haddock!

Écrit par : Patrick CdM | 07/01/2011

Estèbe, du devrais ouvrir un cabinet de naturopathe. Dr Slurp: la guérison par les lentilles.... succès assuré

Écrit par : Yves | 07/01/2011

Marie-Hélène, guignez donc l'étiquette très longtemps; ça finit par griser dit-on.
Yves, on y songe, je me trouve un brevet en solde et je fonce.
Oui Olif, si t'as pas une Bégou à 50 ans, c'est que t'es un raté.

Écrit par : Estèbe | 07/01/2011

C'est trop dur, j'résiste pas!

Vive la Bégou...mmmmhhh!

bon , je sors.

Écrit par : Azrael | 07/01/2011

Et si je remplace le haddock par du saumon fumé amoureusement tranché à la main par papy Barthouil de Peyrehorade, vous m'excommuniez ?

Écrit par : gabriella | 07/01/2011

Non Gab, certes non, surtout si Sieur Ppapy Barthouil de Peyrehorade l'a travaillé de sa lame.

Écrit par : Estèbe | 08/01/2011

Nickel pour mon régime détox. Bizzzz Estèbe, bonnané ; )

Écrit par : sophie XIII | 08/01/2011

Et comme ce régime est conseillé par le Petit Berrichon (c'est le surnom que je donne à mon voisin qui a les yeux très bridés), n'oubliez pas, cher ami qu'on cultive aussi la lentille dans cette belle région... il n'est pas que les lentilles du Puy.

Écrit par : mamina | 08/01/2011

La niaiserie a du goût !! Une bonne et délicieuse année à vous mon cher !!

Écrit par : Anso | 09/01/2011

Les commentaires sont fermés.