20/01/2011

Spécial dédicace aux copains de Tunis: le lham lahlou tout doux

Hey, ils ont viré leur dictateur, t’y crois toi?
Yipiiii! Vive eux!
Hey, ils ont récupéré le droit de causer, de persifler, de respirer, t’y crois toi?
Yipiiii! Vive eux!
Hey, Alliot-Marie voulait envoyer ses flics pour les tabasser, t’y crois toi?
Hou, la grosse nouille!

DSC03920.JPG

Tellement qu’on était content pour les potes tunisiens qu’on t’a bricolé leur lham lahlou, comprenez un tajine d’agneau sucré aux fruits secs. Une recette de fête, une recette toute douce, car la victoire l’est aussi. Poil au Ben Ali.

Pour quatre gosiers autour de la table...
Faites tremper huit pruneaux dénoyautés, huit abricots secs émincés et 21 raisins de Corinthe dans un très grand verre d’eau.

Emincez
une grosse échalote. Découpez en cubes 600 grammes d’épaule d’agneau. Dans une grosse noisette de beurre, faites revenir agneau et échalote au fond d’une cocotte. Ajoutez une large tombée de cannelle et trois cuillères à café de sucre en poudre. Salez, poivrez, pimentez mezzo.

Touillez
l’ensemble à feu nourri, jusqu’au seuil de la caramélisation. Mouillez alors avec un verre d’eau de fleur d’oranger. Ajoutez le jus d’un demi-citron et un peu d’eau tout court s’il le faut. Couvrez. Laissez glouglouter une demi-heure.

Rôtissez sans matière grasse quelques amandes à la poêle et détaillez une pomme en quartiers.

zazous_a_zanzibar.jpgQuand la viande est tendre, ajoutez les fruits secs. Dix minutes. Goûtez, rectifiez. Ajoutez les pommes. Cinq minutes. Puis les amandes au moment du miam.

On avale ça avec bonne humeur, du couscous, trois copines et une grosse lampée du «Zazous à Zanzibar» du Domaine Zelige-Caravent, rouge solaire à la chair pleine et au fruité exubérant, un poil baroque voire. Sans oublier de trinquer au grand soir tunisien.

Tchou, les gens

Commentaires

Miam, oui, tout simplement...

Écrit par : Dnad | 20/01/2011

A la leur.

Écrit par : rose chiffon | 20/01/2011

mince !!!
ya pas d'agneau dans le frigo!!!
félicitations à tous !!!!

Écrit par : karloon | 20/01/2011

Michèle, tu démissionnes quand? J'ai un agneau dans la cocotte.

Écrit par : Yves | 20/01/2011

Ici on a trinqué à nos amis tunisiens, mais avec un très bon Porto.
Bravo maître, pour ce lham lahlou en leur honneur, et avoir trouvé un
Zazous Zanzibar à boire avec !

Écrit par : gabriella | 20/01/2011

Choukran, choukran kathiran!
ce qui en tunisien veut dire: merci, merci beaucoup!
Pour ce geste de fraternité et de solidarité!

Écrit par : mohamed | 21/01/2011

Oui, fêtons ça. Mais la recette originale comprend trois fois plus de sucre. A son âge, Estèbe aurait-il peur du doux?

Écrit par : Anne-Laure | 21/01/2011

Oui, Anne-laure, il ne faudrait pas que le doux nous croque (mon âge!!!??? m'enfin???!!!).
Mohamed, bravo à vous.
Gab et Rose, tchin!!!

Écrit par : Estèbe | 21/01/2011

Je suis contente de voir que mon petit geste de solidarité n'était pas isolé, j'avais aussi prévu de célébrer la libération tunisienne avec un ragout d'agneau aux pruneaux.
J'ai acheté hier 2 épaules de mouton (j'ai des rugbymen à tables, pas des copines), et je copie ton idée du verre d'eau de fleur d'oranger au lieu du bouillon.
D'habitude je l'utilise pour parfumer les yoghourts, les galettes et les baklava, donc je sais que tout le monde aimera.

Courage aux lecteurs tunisiens, j'étais aussi heureuse pour vous qu'au moment de la chute du mur de Berlin, et je préfère infiniment le tajine aux saucisses au curry!

Écrit par : @ick | 21/01/2011

@ estébe
à toutes et à tous

J'ai souvenir d'un " lecteur " qui critiquait le plat nationale français
--- le couscous --- !!!
craignant l'envahissement de sa " bonne Suisse " , c'est assez récent...

Aujourd'hui, il doit être à la fête lui aussi...
Bon, Estèbe, même si ce n'est pas aussi grave...
prépare - déjà - une bonne recette pour 2012...

(ou, peut être, pour une démission avant..., on peut rêver ...)

Écrit par : angevain | 21/01/2011

Dac, Angevain. La démission me paraissant hypothétique, je planche donc sur un plat de festouille interstellaire pour mai 2012.
Vive le couscous et le Comminges libre

Écrit par : Estèbe | 21/01/2011

@ Estèbe
Merci d'avance... pour le plat de festouille... (date retenue...)
et,
Merci de ton " empathie " pour tes lecteurs de " notre " coté de notre frontière...
J'y vois du Guillaume Tell, luttant contre l'oppresssion

(enfin telle nous est " contée " la légende par chez nous...)

Tiens essaye donc les pommes cuites au four, avec de la gelée de groseilles ou de coing... flambées au calva ou un bon marc...,

Écrit par : angevain | 22/01/2011

en 2012, promis, des blogueurs tunisiens feront du boeuf bourguignon.

Écrit par : Camille | 24/01/2011

Les commentaires sont fermés.