14/04/2011

Top Berk avec Estèbe (ou le chant de la loose le soir au fond de la cuisine)

Bien le bonjour

adam.jpg


Dilate ton karma, écarquille tes chakras. Le Dr Slurp va te filer un tuyau philosophique. Gros, le tuyau. C'est un oléoduc existentiel même, qu’on t’offre.
Le voilà:
Quand tu t’y crois, ben, t’y es pas forcément.
C’est fort non?

Prenons un exemple. Au hasard, mèzigue (n’est-t-on jamais mieux servi que par soi-même?). Mèzigue, donc, se croyait parvenu en haut de mont Ventoux de l’art culinaire. Ou à mi-pente en tout cas. Il se pensait fortiche, inspiré et un tantinet iconoclaste à ses heures (ou à 16h30). Il te bricolait des petits plats croquignolets autant que lutins. Paf, paf. Une pincée de fleur de sel. Une lichette d’huile d’olive. Top moumoute. Le rôti est saignant. Les fourneaux chantent. Demain sera une nouvelle fête.
Bref, le Dr Slurp se la pétait un brin.

Et pataras!
Depuis 15 jours, le crétin présomptueux foire tout ce qu’il entreprend.
Tout, tout, tout. C’est la loose qui dégouline. La Berezina en cascade. Le chemin de croix roussies.
Le Dr Slurp, il en a l’égo tout ratatiné au fond de la chaussette gauche, celle qui est trouée.
Il dort mal.
Il te coule en douce des torrents de larmes intérieures.
Tu le crois pas? Tiens, guigne ces désastres.

DSC04057.JPG

1-    La terrine de la honte
Une aprème, on a échafaudé une terrine de légumes printaniers à la gelée d’agar-agar. Avec des asperges, de jeunes carottes, des petits pois et je ne sais quoi encore. Deux heures d’épluchage, découpe sourcilleuse, cuisson maniaque, tricotage d’un bouillon maison, etc. Le soir même, le pote Dave débarque. On lui démoule le machin sous le pif (avec le secret espoir de l’épater à vie). Et la terrine de s’effondrer au premier coup de couteau. Un charnier de déliquescence baveuse. On l’a avalé à la petite cuillère, en s’échangeant des sourires crispés.
Pas bon pour le moral.

DSC04068.JPG


2-    Les mini-poulpes de la méduse
La cuisson des poulpes, même les bébés, c’est vingt secondes ou vingt heures, dit la rumeur. On a opté pour deux minutes à feu furieux. On a eu tort. Le pesto de cresson était très bon, merci. Les bestioles, elles, ont failli provoquer le décès par étouffement de l’un des convives. De l’imbouffable absolu, en caoutchouc massif. Poubelle.
Pas bon pour le moral.

DSC04076.JPG



3-    Le tajine de l’amer
Bon, tapons dans le classique. Pourquoi pas un tajine de veau au citron, herbettes et petits légumes? Risque nul. Plaisir de saison assurée. Fraîcheur en perspective. C’était hier soir. Ces crapules de citrons ont conféré à tout le reste du plat une amertume carabinée, qui te zébrait encore la bouche deux heures après la dernière bouchée. Infect. M’zelle Zonzon s’est lavée les dents trois fois avant de se coucher. Un Waterloo gustatif, en somme. Un de plus.
Pas bon pour le moral.

Le Dr Slurp songe à la démission.


Quand tu t’y crois, ben, t’y es pas forcément.

Snif.
Adios

PS : Pour les raisons suscitées, il est possible que ce blog reste un brin amorphe dans les jours qui arrivent. Ne nous en voulez pas. Mieux vaut se la coincer que raconter des immondices.

Commentaires

J'ai merveilleusement foiré un ragoût aux topinambours, à la fois brûlé et pas cuit, ce mardi. Je pense que c'est un truc avec la lune.

Écrit par : raph | 14/04/2011

C'est parfois d'une situation désespérée que jaillit l'espoir. [Lao Tseu]

Écrit par : rasbaille | 14/04/2011

Quand tu t’y crois, ben, t’y es pas forcément... mais pour y être, il faut continuer à vouloir y aller!

Courage, ce n'est que les prémisses de l'andropause!

De tout cœur

Momo

Écrit par : Momo | 14/04/2011

C'est quand t'es au fond du trou (normand), que tu remontes (élimar)

Écrit par : Yves | 14/04/2011

Allons docteur, ce n'est rien. Montrez-moi. Je vais vous mettre du rouge.

Écrit par : rose chiffon | 14/04/2011

Merci les gars, ça réchauffe mon ego naze.
Rose, du mercurochrome sur les plaies de l'âme ou du stylo sur les fautes?

Écrit par : Estèbe | 14/04/2011

Hahaha - je connais ce genre de période et ça fait toujours du bien de redescendre quelques échelons à coup de pied dans l'arrière train de l'égo : on n'en repars que mieux après :) Courage (et je me trompe où ce n'est pas la première fois que vous avez des ennuis avec une terrine de légumes en gelée ?) !

Écrit par : Claire | 14/04/2011

Bien vu, Claire. Oui, c'est la deuxième (ou seconde) qui s'effondre. Suis - rayez la mention inutile - nul, maudit, distrait, gélatiné de la tête, légumier de la cafetière ou stupidement opiniâtre.

Écrit par : Estèbe | 14/04/2011

"Suis - rayez la mention inutile - nul, maudit, distrait, gélatiné de la tête, légumier de la cafetière ou stupidement opiniâtre."
Rien de tout cela mais disons un peu rapide dans la prise de décision culinaire. Les grands, eux, ils expérimentent comme des malades. Y a pas de secret...

Écrit par : Géo | 14/04/2011

eh bien ! soyez simplement sympa !
je voudrais bien la recette du tagine de veau au citron, moua !
Bon Soir

Écrit par : ella | 14/04/2011

La seconde, comme cela la prochaine sera la bonne ! Vive les obstinés !

Écrit par : Claire | 14/04/2011

Colorez les morceaux de veau au fond de la tajine dans un rien d'huile d'olive. Ajoutez six mini gousses d'ail nouveau. Assaisonnez. Ajoutez quelques graines de coriandre et une tombée de paprika. Mouillez d'un coup de blanc + un jus de citron(mais n'ajoutez pas de citron en quartiers, nooooooooon!). Couvrez d'une branche de coriandre. Fermez. Laissez cuire tout doux 1 h 15, en vérifiant le liquide.
Intégrez des carottes nouvelles et radis: 12 minutes.
Intégrez des petits pois et zestes de citrons blanchis: 10 minutes.
Coiffez de pluches de coriandre et de cerfeuil.
Rectifiez assaisonnement avec vigueur.
Et pof.
A vos risques et péril.

Écrit par : Estèbe | 14/04/2011

B'alors! ça a pourtant l'AIR bon à regarder. Mais comme dirait une mienne amie rosbif en parlant d'un trifle lamentable à voir "c'était pas le goût, c'était la gueule" (:-D Allez! Remotivation et repartons au piano, cuistot! Bon, tant qu'on y est j'en rajoute une couche (de terrine: en angliche, "perdre" c'est "to lOse". Avec deux "o" ça veut dire "branlant". Mais peut-être sous-entendais-tu ceci? Courage et bises XXX

Écrit par : Stéphanie | 14/04/2011

je vais autant sur ton site pour piocher des idées de repas que pour sourire "intelligent". Alors quelques cafouillages culinaires ne dérangent personne!
Que celui qui n'a jamais raté un plat te jette le premier poulpe.
et puis les petits pois sous plastique c'est sympa comme photo!
Faut juste se dire que l'agar agar égare, et préférer comme moi la classique plaque de gélatine de porc!

Écrit par : aick | 14/04/2011

Il y a quelques années de cela j'ai réalisé une tarte tatin aux fenouils (en dessert donc). Je vous passe les détails mais nos convives d'amis de ce soir là en rigolent encore.

Écrit par : marcolino | 14/04/2011

@ Estèbes (à toutes et à tous... aussi)
1 - celle ou celui qui n'a JAMAIS rien raté,ne peut être bon en cuisine
- et nous sommes tous en accord -
2 - celle ou celui qui n'a jamais rien raté, jette la première bière...
(citation, quasiment biblique...)
3 - cent fois sur le métier, rejetez votre ouvrage

Bon, Je m'en vais de ce pas continuer un essai (!) de soupe consistante et roborative (peut être )

Écrit par : angevain | 14/04/2011

Un petit excès de " Top chef " peut-être..
On nous annonce pour bientôt sur la même chaine "Cauchemar en cuisine".
Gloup !

Écrit par : Marie-Hélène | 14/04/2011

Ben, moi, je viens sur ce site rien que pour....me détendre.C'est bien moins cher que chez le psy et rien ne veau (pardon, ne vaut) une bonne tranche de rigolade, même(et surtout ce soir) aux dépends de son auteur. Merci, ce soir c'était pas raté du tout du tout.

Écrit par : Christine | 14/04/2011

Courage! Et repose-toi.

Bientôt les vacances du lapin de Pâques, non?

Écrit par : véro | 14/04/2011

moi j'ai fantastiquement raté la recette du gratin de pâtes aux tomates séchées trouvé sur ce blog même. Alors hein !

Écrit par : JulienW | 15/04/2011

merci pour la recette
donc vous (tu) êtes (es) sympa ! et le blog est sympa : il ne se prend pas la tête (de mort)de veau
Bon Jour

Écrit par : ella | 15/04/2011

moi une fosi j'ai raté une charlotte, j'ai eu tellement peur qu'elle tombe eb lambeaux comme ta terrine que j'ai mis 40 milles feuilles de gélatine. Du béton armé. Du plâtre en puissance. Dégueu. Les gens de ma famille, parce que évidemmment que c'était une grande occasion, n'ont pas trop ri. Je suis la honte de la famille.

Écrit par : Louise | 15/04/2011

Le vieil Alfred avait raison: "Les chants désespèrés sont les chants les plus beaux"

Mains ne vous inquiètez pas Dr, comme disent les Sufis : Qoui que ce soit, ça passera!

Bon, ce sidi, je m'permets un conseil, si, si.

Pour le tajine de veau au citron, il suffit d'utiliser des citrons confits, on a le goût du citron, moins l'acidité. Et hop, voilà l'travail!

Écrit par : Azrael | 15/04/2011

DRAME TRAGIQUE DANS UNE CUISINE !!!
Une terrine de légumes s’effondre et noie son chef dans un désespoir william !

Quand on sait que la cuisine déstructurée est dangereuse et passée de mode…
Qu’attend-il donc pour bétonner sa cuisine avec de la Gomina !

@ Angevain,
Il ne sert à rien de jeter la première bière... ni les suivantes d'ailleurs, car ça l'a fait mousser grave et c'est bien connu, les bières qui moussent ne roulent pas forcément !

@ Louise,
N’ayez aucune honte, moi aussi j’en ai raté des Charlotte dans ma vie, même avec de la gélatine.

Benoîx de St. Jacques Décompostellisée

Écrit par : Benoîx de St. Jacques Décompostellisée | 15/04/2011

Les plus désespérés sont les plats les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels cachés dans leur frigo...

Écrit par : zolotaia | 15/04/2011

Pas de souci ... ça arrive parfois, et tes recettes sont toujours délicieuses, alors va cueillir de petites fleurs dans la campagne jusqu'à la prochaine

Écrit par : Nadine | 15/04/2011

Zolotaia, dans la joie ou dans la peine,
tu trouveras toujours, quoi qu'il advienne,
mon triste blog pour te soutenir
ma triste popote pour te sustenter

Écrit par : Estèbe | 15/04/2011

C'est cyclique
J'en ai des moments comme ça, où tout foire
ca revient (si si, c'est prouvé scientifiquement)

Écrit par : marion | 15/04/2011

Vous plaisantez ? Vous croyez donc que l'on vous aime (seulement) pour vos plats ?
C'est pour le croustillant de l'esprit, le persillé de votre érudition plus la gentillesse qui se dégage quand les couvercles bougent...
Bien à vous !

Écrit par : Camy | 15/04/2011

@ Benoîx de St. Jacques Décompostellisée
(ne traitez jamais mal ce joyau culinaire... la SAINT JACQUES...)

Au demeurant,
comme vous le disiez
" bière qui roule n'amasse pas mousse "
et,
à " Camy " et aux autres...

Merci des commentaires,
qui nous font supporter (même, outre lémanique de l'ouest >>>- plein ouest )
les vicissitudes* de l'existence --- culinaire ---

C'est un avis personnel, mais
Marie-Hélène doit - peut être - la partager ?

" L'IODE " !!!

* Camy, tu vas placer ce terme dans une conversation 'de comptoir '

Tu vois, Estèbe,TU es un " centre du monde " paisible ( digne héritier de H Dunant ...)

Écrit par : angevain | 16/04/2011

Le même tajine avec du citron confit ferait oublier ce dernier top-berk !

Écrit par : tiuscha | 16/04/2011

T'as pas vu la tronche de mon fraisier du dimanche... on a vécu un vrai dimanche de deuil!

Écrit par : Lorenza | 18/04/2011

Tant que t'as pas oublié une paire d'oeufs supposés devenir "oeufs durs" dans une casserole remplie d'eau au départ puis sans eau mais toujours du feu dessous à ton arrivée dans la cuisine 3 heures plus tard en hurlant "merde les oeufs" , t'as encore rien raté.

Écrit par : denise | 18/04/2011

Merci pour ta franchise. Je le dis depuis longtemps ; la cuisine, il ne faut pas en faire tout un plat ! Cette mode qu'est devenue la cuisine ou l'acte de cuisiner ou voir chez certain "l'art de cuisiner" est une honte humanitaire. Et il faudra bien que ça cesse. Papa, maman m'ont toujours appris de ne pas faire joujou avec la nourriture. Alors si ta déconfiture te permets de faire remettre la cuisine a sa place, de lui redonner ces lettres de noblesse ; Simplicité, pudeur, humilité, générosité et plein d'amour. Trop d'ego tout ça ! Et la bonne cuisine ne souffre pas l'ego ! Pouah !
Alors Messieurs et Mesdames "blog culinaires" cuisine bien avec ton coeur, et sers, dégustes, partage avec pudeur. Ce n'est que de la cuisine... Le truc que l'on dois faire pour se nourrir. Que ce soit bon et fait avec amour. Mais pas la peine d'en faire un étalage...
:)

Sur ce, une agréable journée à toutes et à tous :)

Écrit par : Sergio | 19/04/2011

Bienvenue à bord, je me remets péniblement d'un échec cuisant avec des rouleaux de printemps aux langoustines pas bien sortis de l'hiver... Fades, élastiques et foufouneux.

Écrit par : Patrick CdM | 20/04/2011

je suis hyper emmerdée pour ces pauvres poulpes....

Écrit par : marie | 21/04/2011

Les commentaires sont fermés.