21/10/2011

Le calendrier lunaire dans ton verre à pied

Coucou, les sélénites

article-0-0499FA69000005DC-975_233x397.jpg
Quiconque se siffle avec ardeur et régularité des vins dits naturels (soit archi bios et peu ou pas soufrés) sait que ces crapules se montrent drôlement versatiles.

Le lundi, le pinard te caresse amoureusement la muqueuse buccale, en chatouillant tes capteurs nasaux d’embruns floraux et fruitiers proprement envoûtants. C’est le printemps dedans ta glotte. C’est Luna Park. C’est la Saint Guilli. C’est la fête à la luette.

Le mardi, la même bouteille, elle te fait plus que dalle. Elle se mure dans un silence boudeur. Elle te montre son derrière osseux. Voire elle exhale ce parfum caractéristique de l’hyène pétomane en état de décomposition avancée.

La faute à qui? La faute à la lune. Oui. Lunaire = lunatique = loterie. C’est que ces vins-là ne sont pas blindés de saloperies chimiques. Ils sont vivants. Ils bougent leur corps avec les astres. Voilà qui peut certes heurter les esprits cartésiens et méthodiques, tel celui qu’abrite la boîte crânienne du Dr Slurp. Il s’agit pourtant d’une réalité dégustatoire mille fois éprouvée. Et d’une réalité agricole avec, tous les producteurs biodynamiques  - ou pas - pourront vous en causer. Sans épiloguer sur les marées, les ragnagnas, les bestioles et plein d’autres choses encore autour de nous qui twistent avec le cosmos.


sushi-vin-au-claire-de-lune-copie-1.jpg
Rien de catastrophique là-dedans. Il faut simplement guigner le calendrier lunaire avant d’attraper le tire-bouchon. Comment lire le machin? Fastoche. Il y a quatre types de jours: feuilles, fruits, racines et fleurs.
Les jours fruits et fleurs, le pif rigole. Et toi avec. Et moi aussi. Youpi.
Les jours racines, il peut éventuellement grimacer un tantinet. Rien de grave. Où est passée la carafe?
Les jours feuilles, il tire une tronche de requiem. Pire, il boucane parfois grave du goulot. Les jours feuilles, c’est Coca light.

Une superbonne nouvelle pour finir: ce week-end, c’est… fruit!

On entend d’ici les bouchons qui valsent.


wine_women_song.jpg
Bien à vous, les copines fruits et les copains fleurs

12:21 Publié dans Des vins | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : lune, dégustation |  Imprimer |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour et merci pour vos mots toujours requinquants.

Au fait, en parlant de calendrier ... si celui (lunaire) des Tibétains qui parle de l'humeur de la femme vous intéresse... faites-le moi savoir.

Vous saurez ainsi quel jour ne pas inviter une dame....

Écrit par : denise | 21/10/2011

Les jours fleurs, les vins ont plus de bouquet, je crois.

Écrit par : Patrick Cadour | 22/10/2011

C'est, bio, c'est bien !
C'est du vin libre...
Du vin dit sans sulfites...
Du pinard instable, du vin à psychose car bipolaire, voire quadripolaire, donc à stabiliser au lithium.

Écrit par : Hipstagazine.com | 22/10/2011

test.

Écrit par : test | 22/10/2011

Un sujet à aborder avec les tenanciers d'un nouveau bar à vin en banlieue parisienne, farouches défenseurs de la biodynamie etc., et qui plus est, tels d'apprentis docteurs slurp, accro au gingembre et à la cuisine du sud-ouest !
www.lamachineacoudes.com

Écrit par : asophie | 22/10/2011

Oui, je sens le vin.
Signé l’hyène pétomane en état de décomposition avancée.

Écrit par : Roger | 24/10/2011

Alors, quoi Docteur, on ne fait pense qu'à boire ici ? plus de miam-miam ?

Écrit par : gabriella | 28/10/2011

Youpi ! Je suis très content d’apprendre que je suis du signe zoodiacal de la lune gibbeuse et coassante en plus svp !

Et j’irai cette nuit, pas de quartier, boire un verre à pied ou à cheval, à la santé de ma gibbeuse et rousse voisine éclairée !

Chantons sous la lune… pardon, coassons sous la lune…

Écrit par : Benoît Marquis | 28/10/2011

Ah ah génial! Je me servais du calendrier lunaire pour mon jardin. J'essaierai donc pour voir si votre théorie se vérifie.

Écrit par : Agence web | 20/11/2011

Assez insolite cette info sur le vin.

Écrit par : nail art | 26/02/2012

Les commentaires sont fermés.