14/09/2012

L’écrabouillage de noisettes au wasabi: le bonheur est dans le pilon

Coucou, mein choux

photo.JPG

L’écrabouillage des cacahuètes au wasabi peut provoquer comme une sourde volupté chez celui ou celle qui s’y adonne. C’est une réalité vraie, scientifiquement observée chez beaucoup d’individus des deux sexes. Des psychologues de renom ont noirci des pages là-dessus. Il faut ainsi lire et relire l’ouvrage de George Frederick Stout, Wasabi peanuts crushing: a silent sensual delight, paru en 1964 chez Cambridge University Press, et régulièrement réédité depuis dans 19 langues au moins.
Notez que s’éclater au pilon, cela n’a rien de d’immoral non plus. Après tout, les autorités vaticanes, au moins jusqu’à l’heure où nous rédigeons ce billet, n’ont toujours pas classé cette activité au sulfureux rayon des péchés de luxure.
Bref, ne vous étonnez, ni ne culpabilisez, si la réalisation de la recette du jour vous procure un trouble sentiment de bonheur animal. La recette, c’est celle du rôti de baudroie à la verveine citronnelle et aux éclats de noisettes wasabitées. Voilà un plat de la mer sexy et délicieux, vaguement branchouille aussi, qui nous a récemment valu quelques accolades amicales de convives repus. C’est toujours bon à prendre, en ces heures de crise financière.
Il nous faut un rôti de lotte susceptible de nourrir l’assistance (demandez au poissonnier, il vous en vendra deux fois trop), quelques brins de verveine citronnée (ben oui, c’est la saison), deux brins de romarin, un citron vert, des cahouètes de wasabi. Et voilà.

Salez, poivrez la lotte. Colorez-la à la poêle, une minute de chaque côté, à feu dru. Arrosez-la d’un filet de citron puis enfermez-la dans une feuille de papier-alu, avec deux brins de verveine et un brin de romarin. Expédiez la papillote au four, à 150°, une quinzaine de minutes (ou plus si fort grosse pièce).
Pendant ce temps, écrabouillez les caouettes au pilon (mmmmmmh…). Puis ciselez finement verveine et romarin.
Quand le poisson est cuit, juste nacré à cœur, découpez-le en tranches. Oignez de quelques gouttes d’huile d’olive, d’herbettes hachées et d’éclats de cacahuètes. Fleur de sel. Et paf, à table.
On boit du vin avec ça, pour sûr. Lequel? A vous de voir. A vous de boire.

A plouche

Commentaires

Il faut savoir mentir avec aplomb à son poissonnier (ou son boucher), irremplaçable, mais qui a toujours la main si lourde, en le regardant droit dans les yeux quand il vous demande : C'est pour combien ? et répondre : pour Trois, alors que l'on est quatre et demi, voire cinq. Surtout que la lotte, ce n'est pas très réutilisable...
Tiens, on ne dit plus guère baudroie aujourd'hui, ça me rappelle les livres de cuisine de ma grand-mère, qui disaient toujours : « Lotte (ou baudroie)... » Hélas, c'était toujours "à la provençale", et j'en ai gardé une répulsion tenace pour les sauces aux irisations de tomate archi recuite

Écrit par : Olivia_Mohune | 14/09/2012

Merci pour cette recette.....que je vais essayer sans tarder!
Bon dimanche
Mariew

Écrit par : Mariew | 16/09/2012

Scrounch miam slurp...

Écrit par : Dnad | 18/09/2012

Cela a l'air délicieux! Je vais tester ce week end! Merci!

Écrit par : gagner de l'argent facilement | 19/09/2012

Voila une recette qui devrait ravir mon cher et tendre, accro au dernier degré de la cacahuète au wasabi, une chouette idée !

Écrit par : Claire | 19/09/2012

Wasabi peanuts crushing: a silent sensual delight,... Estèbe nous roule dans le wasabi. MDR

Écrit par : Anne-laure | 20/09/2012

kesako la cacahuète de wasabi ? Jamais entendu parlé, c'est suisse ? Cacahuète je vois, wasabi aussi, mais cacahuète de wasabi c'est quoi ???

Écrit par : ma Gali | 20/09/2012

Ben, imaginez un cahouète. Roulez-la dans le wasabi. Et vous aurez... devinez quoi?

Écrit par : Estèbe | 20/09/2012

Trop bonne vos recettes!

Écrit par : jeu de voiture | 27/09/2012

Trop bonne(s) vos recettes Monsieur Estèbe ! Non, ne vous sentez pas obligés de cliquer chez moi, il n'y a pas de lien sponsorié ni commercial. N'empêche que cette recette est quand même trop bonne. J'ai ramassé des noisettes chez un ami qui ne sait plus quoi en faire du côté de Brive, et justement j'avais une furieuse envie de les écrabouiller. A défaut de lotte, j'ai une furieuse envie d'écrabouiller ça avec des St-Jacques. Bien à vous cher Monsieur Estèbe, ça fait longtemps que je n'avais pas franchi la porte de votre cuisine.

Écrit par : Marie-France | 19/10/2012

Trop bonne(s) vos recettes Monsieur Estèbe ! Non, ne vous sentez pas obligés de cliquer chez moi, il n'y a pas de lien sponsorié ni commercial. N'empêche que cette recette est quand même trop bonne. J'ai ramassé des noisettes chez un ami qui ne sait plus quoi en faire du côté de Brive, et justement j'avais une furieuse envie de les écrabouiller. A défaut de lotte, j'ai une furieuse envie d'écrabouiller ça avec des St-Jacques. Bien à vous cher Monsieur Estèbe, ça fait longtemps que je n'avais pas franchi la porte de votre cuisine.

Écrit par : Marie-France | 19/10/2012

Moui, c'est sûr, ce blog va passer dans mes favoris tout de suite illico subito presto :-)

Écrit par : Jmemêledetout | 20/10/2012

je trouve que c'est trés interessant cet article :)

Écrit par : Click Here | 09/11/2013

A défaut de lotte, j'ai une furieuse envie d'écrabouiller ça avec des St-Jacques. Bien à vous cher Monsieur Estèbe, ça fait longtemps que je n'avais pas franchi la porte de votre cuisine.

Écrit par : steward | 27/12/2013

je trouve que c'est trés interessant cet article

Écrit par : addd | 07/01/2014

Écrire un commentaire