24/12/2012

Euh... bonne dinde à tous et toutes

Ben voilà. Va falloir mettre le mousseux au congélo. Et sortir la robe en mousseline du placard.

Yippii!

Joyeux Petit Jésus et grosse dinde à toutes et tous.

A plouche

AlkaSeltzerTime1.jpg

Commentaires

A ta santé cher Dr Slurp :)

Écrit par : Anne | 29/12/2012

En 2013, hein, l'an nouveau est glacé de la fête pure.

(en 2*2).

Écrit par : Camille | 30/12/2012

Oh oui Camille. On sent confusément quelque chose mais ne le chopons point. La fête pure....mmmmmm

Écrit par : Estèbe | 30/12/2012

Cher ami, il s'agit tout simplement de faire la pu. Rée de marrons, par exemple.

Écrit par : Camille | 30/12/2012

Tchin, slurp, pouët.
Repos.
En avant pour chiffonner 2013 !

Écrit par : Dnadryad | 03/01/2013

C'est très intéressant ! Merci !

Écrit par : generique | 11/02/2013

Allez ... une recette à base de lasagne ... qu'on nous aide à ne pas les jeter à la poubelle et pour avoir une pensée à ceux qui crève de faim en bas de chez nous!

Écrit par : métraux | 14/02/2013

Mais, y fait quoi Estebe? Pourquoi y'a pus des billets rigolos?

Écrit par : marcolino | 23/03/2013

Le désespoir me guette .... que se passe t il du coté de chez Dr Slurp ?????? Rien de grave au moins ????? Pas la fatigue du blog quand même ????? .... A bientôt ?????

Écrit par : Delphine | 15/04/2013

Y a quelqu'un ???? Hououououou ?? C'est pas fermé j'espère, on se languit !

Écrit par : Claire | 21/04/2013

Bonjour, Article très intéressant! Et merci pour l'info!

Écrit par : generico | 30/04/2013

Hé, ho, z-êtes là ? Dites, ça commence à bien faire ! D'autant que j'ai eu l'occasion de vous lire dans la Julie... Alors, quoi, vous ne nous aimez plus, c'est ça ? Mais qu'est-ce qu'on va devenir hein ? Allez, revenez !!!

Écrit par : antirouille | 26/05/2013

Le Dr Slurp a été enlevé par des Martiens. Il cuisine en soucoupe. Retour prévu: mi 2047

Écrit par : Estèbe | 27/05/2013

Les Martiens ont bon goût ! Et ils sont sympas puisqu'ils vous laissent communiquer avec nous... Y a quoi à cuisiner dans une soucoupe ???

Écrit par : antirouille | 27/05/2013

Y a-t-il un espoir que vous redescendiez de votre planete cher Doc, vous nous
manquez. Bel été à vous.

Écrit par : GABRIELLA | 08/07/2013

Bonjour, en l'absence du propriétaire de ce blog, je vous donne une recette.
Prenez une grosse patate douce, épluchez-la et coupez-la en rondelles d'égale épaisseur, env. 15 mm.

Mettez-les dans une grande casserole avec de l'eau bouillante salée et surveillez la cuisson : il faut qu'elles soient fermes et surtout pas fondantes.
Au terme, sortez-les de la casserole. Gardez l'eau de cuisson salée.

Prenez ensuite une poele et placez-y un beau morceau de beurre. Faites fondre, puis disposez vos rondelles de patate douce.

Versez de l'eau de cuisson de façon à ce qu'elles soient toujours bien mouillées.

Saupoudrez avec du sucre brun ou de la cassonade, et un tout petit chouïa de cannelle en poudre. Juste un peu.

Tournez-les de temps en temps.

Rajoutez de l'eau de cuisson selon votre estimation pour que les tranches soient toujours les pieds dans l'eau.

Lorsque l'aspect caramélisé est obtenu, vous pourrez alors les déguster.

Idéalement, vous les servirez avec une dinde, du magret de canard, voire de la double crème de la Gruyère si vous êtes honnête avec votre cholestérol, ou même tout simplement nature comme ça, en attendant le retour du propriétaire du blog.

Et ce sera tout pour le fromage aujourd'hui.

Écrit par : Denise Park | 08/09/2013

Ben, elle est sympa votre recette. Dankechou Denise.

Écrit par : Estèbe | 09/09/2013

Est ce à dire que Dr Slurp est en embuscade ????? Et pourquoi donc qu'on n'a pas une nouvelle delishuss recette accompagnée de son non moins delishuss commentaire ????? Nan je dis qu'il y a maldonne ...

Écrit par : Delphine | 14/09/2013

"Ben, elle est sympa votre recette. Dankechou Denise."

... Vous nous manquez ;~/ reviendez vite ...

Écrit par : Denise | 16/09/2013

22 octobre.

Me voilà toute marrie, o proprietário do blog a faim, 43 jours de silence radio, il n'en peut plus ! Serait-il comme le chanvrier, en grève de la faim?

Bon, une recette pour toutes celles comme moi qui ont des moutards.
Déjà, les gosses, à la question "que voulez-vous manger?" en général c'est le hurlage "des pâtes!" A croire que les familles Barilla ou De Cecco manipulent nos poupons!

Allez. Au turbin.

Faites l'acquisition de limaces ou de coquilles.
A ma connaissance, Barilla n'en fait pas, même qu'ils affichent ouvertement "Non ci sono risultati per le opzioni prescelte" sur leur ouebpage.

Donc rabattez-vous sur De Cecco. "Lumache" ou "Conchiglie".
Mais si vous avez le matos et les machines et l'espace, rien ne vous empêchera de tréfiler le bronze.
De donner cette volupté structurelle qui accrochera la sauce.

Ah non. Oubliez.
Vous avez des mômes, ils sont affamés.
Alors voilà comment c'est arrivé, pendant qu'on t'attendait, là
(célèbre chanson de Gilbert Bécaud).

D'abord, en même temps que les De Cecco, vous passerez au rayon des trucs sucrés. Par définition, entendez les trucs qui plaisent aux griots:

- le beurre de cacahuètes
- le cenovis
- la double-crème de la Gruyère
- les bonnes confitures de fraises, de framboises, de mûres et de myrtilles, de cassis, de rhubarbe, d'oranges à la mer ou non, de prunes, de pêches, de coings, (toutes excellentes pour la santé de l'homme et du loup)
- le nutella (FF, mais bon :)
- l'Ovomaltine
- les anchois salés
- la tapenade
- le sirop de grenadine
- le yogurth ou yaourt, œuf corse : bien épais et ferme
- les épinards ou les brocolis (en glace, les ados adorent ^^)
- la gelée de gratacul ou de cynorrhodon, mieux qu'un vaccin anti-grippe
- les noix fraîches de Grenoble, émiettées, pareil contre la déprime
- le fromage râpé
- le fromage non râpé genre mascarpone ou mozzarella, ou faisselle
- le houmous
- les œufs durs

et pour les plus fortunés:
- la poutargue, en occitan botarga/boutargo/poutargo, en judéo-arabe damhout
- les miettes de saumon sauvage, avec de la coriandre ou de l'aneth frais ciselés
- les œufs de saumon rouge, aussi appelés en russe ikra, lisez "икра"

et pour vraiment les archi-friqués:
- le caviar osciètre
- la feuille d'or

et pour les simples puristes :
une tombée d'huile d'olive, quelques lamelles de jambon de parme enrobant un peu de parmesan... une feuille de basilic...

Ah mais... Mais laissez les enfants choisir, bon sang!

Bon appétit :)

Écrit par : Denise Park | 22/10/2013

Fallkniven A1

Écrit par : ed | 18/11/2013

Moi je me prépare déjà à faire un foie gras au poivre de Kampot.. cela va être un vrai régal pour Noël!

Écrit par : Poivre de Kampot | 23/11/2013

Ma belle-soeur d'origine chinoise qui ne parle pas anglais ni français et qui vit en Russie m'a montré comment elle prépare les pommes de terre à la chinoise.

Assez fou comme méthode!

Prenez des pommes de terre de variété dite "ferme", par exemple de la Charlotte, la Ratte, l'Amandine, la Chérie, la Francine ou encore la Pompadour.

Épluchez-les gentiment en leur demandant pardon pour les souffrances.

Ensuite, avec un bon couteau d'une bonne lame, taillez-les de façon à obtenir des longues et fines tranches : idéalement, il faut qu'elles soient de la dimension des spaghettis.

C'est à dire fines, minces et longues. Le rêve, quoi.

Déposez ce paquet de petites ficelles de pommes de terre dans de l'eau bien bouillante salée à laquelle vous aurez ajouté une tombée de bonne huile d'olive.

Laissez-les 2 minutes. Pas plus.

Sortez, égouttez, servez.
Une tombée d'huile d'olive (encore!) et un peu de gros sel de guérande.

Rien d'autre. Ou alors, une cuillère de сметана (smetana, crème aigre russe).

Savourez. Vous verrez, c'est incroyable ce que la coupe peut faire varier et révéler le goût des aliments!

En chinois, on dit merci (duō xiè) pour cette découverte.

Bonne et heureuse nouvelles année à toutes et à tous!

Écrit par : Denise Park | 30/12/2013

Quelle idée ravissante! Merci Denise. Joyeuse festouille!

Écrit par : Estebe | 30/12/2013

Putain, un an …. ça y est : vous revenez parmi nous ?????

Écrit par : Delphine | 05/01/2014

Cher Docteur Slurp/M. Estèbe,

Envisagez-vous de venir faire un tour de temps en temps sur votre blog ou le délaissez-vous, et nous avec, de manière définitive ? Juste pour savoir, comme ça, en passant...

Excellente nouvelle année à vous Dr Slurp/M. Estèbe, ainsi qu'à toutes et à tous.

Écrit par : antirouille | 05/01/2014

trés interessant , mercii :)

Écrit par : Anémie pernicieuse | 01/02/2014

Gruess Gott!

Je vous amène une recette qui est épatante. En fait, c'est un truc vraiment fait pour passer le temps, surtout pour écluser une bonne mousse (c'est un plat qui ne se mariera qu'avec de la bière).

Voilà donc l'extraordinaire aventure que je vous relate. Celle d'un mariage totalement improbable et pourtant très réussi.

Il vous faudra une pâte feuilletée, de la patience, des oignons, de la choucroute cuite, de la fricassée de porc, de l'ail, du deuxième-gratte-mon-premier, du poivre, du bouillon.

1. Commençons par émincer des oignons, en volume égal avec la choucroute et le grui. Ainsi, si vous avez trois bols de choucroute (pour 6 personnes, raisonnable, vous devrez mettre trois bols d'oignons émincés et trois bols de fricassée de grui.

2. Pendant que vos oignons s'éclatent dans le beurre de la poële, déclipsez une bonne bière, par exemple une Budweiser. Pas la ricaine, non, la tchèque.

3. Le moment est venu de réserver vos oignons de côté. Dans la même poële et avec son bon beurre déjà fondu, vous allez maintenant vous occuper de la fricassée. Tournicotez vigoureusement et à feu vif le grui, pour qu'il soit bien doré et saisi à l'extérieur. Réduisez la flamme, arrosez de bouillon et laissez-le mijoter doucement.

Ne soyez pas surpris si le volume du grui réduit beaucoup à la cuisson, cela signifie que c'était pas un grui authentique, élevé avec amour, mais un grui anonyme, d'usine à gruis.

Si vous aviez su, vous auriez été acheter votre fricassée de grui chez Marc et Claude Tissot, à la Ferme du Chenet aux Ollières (74370). Mais si vous avez un coupain qui élève du porc de montagne dans votre carnet d'adresse, n'hésitez pas... Maintenant que vous le savez, vous pouvez préparer en revenant au point
3.

L'idée est de toujours arroser le grui pour que le jus ne manque pas, qu'il cuise bien lentement sans force, mais quand même, quoi.

4. dès que le grui devient tendre au piquage, alors là, ça va sublimer.
Vous allez trouver dans votre armoire un caquelon, un beau caquelon à fondue par exemple. Vous allez y déposer le grui et ses sucs, les oignons qui attendaient, la choucroute et vous allez y ajouter trois ou quatre gousses d'ail bien émincées et sans le truc vert du centre. Puis une belle cuillère à soupe de mon-deuxième-gratte-mon premier, une cuillère à café d'un poivre fraîchement moulu. Et vous touillez tout cela pour mien bélanger.

5. Hop, un couvercle, le feu au minimum, et on laisse tranquille pendant une bonne quarantaine de minutes. Au minimum, le feu, hein ! Vraiment !

A ce moment, vous me direz "Mais la pâte feuilletée, c'est pourquoi?", et vous aurez raison.

Vous aimez les rissoles? Moi j'adore. Ma Mamie en faisait tout le temps. Aux poires, les vraies. Moi je vous offre une variante.

6. Dans votre pâte vous allez trianguler des espaces. Assez larges pour que vous puissiez y déposer une belle et pleine cuillère à soupe de la mixture du caquelon. Et vous allez me rouler ce triangle et sa mixture pour en faire des feuilletés. Plein de feuilletés.

7. Et ensuite, avec un pinceau (en poil de porc japonais, comme le sketch de Henri Tisot) vous jaunerez-d'oeuf les feuilletés prêts à être enfournés. Ca, c'est pour le look, la couleur. Piquez-les un peu pour qu'ils ne se prennent pas pour une grenouille qui voudrait jouer au crapaud à la cuisson.

Enfournez-moi ces feuilletés, surveillez la dorure, préparez les bières... quand c'est doré et que le fumet qui émane de la cuisine fait venir des somnambules, c'est prêt!

Bon appétit! Et surtout, n'hésitez pas à en offrir à vos voisins et amis. C'est requinquant comme plat.

Bisous!

Écrit par : Denise Park | 15/02/2014

Hey, Slurp, tu nous manques !

Écrit par : funambuline | 21/02/2014

'reusement qu'y a Denise.
Salutations, Denise!

Écrit par : Christine. | 03/04/2014

Écrire un commentaire