08/06/2007

Deux découvertes culinaires qui vont changer la vie à table

Youk les amis,

 

Dans le flot impétueux de l'actualité, entre le pétard osseux de Paris Hilton et Sarko au petit trot, on trouve parfois deux trois news palpitantes. Comme par exemple cette quête sublime, entrreprise par des chercheurs hollandais, pour créer de la viande synthétique. De la viande sans viande, quoi. Nos petits malins font leur affaire à partir d'une cellule musculaire, stimulée à coups de nutriments, qui se multiplie toute seule comme une grande. T'avais un tout petit machin sous le microscope. Voilà que t'as un rôti. Un rôti in vitro. Et t'es content.

Mieux encore? Oui, mieux encore: un ostréiculteur australien aux idées longues quoique tordues vient d'inventer l'huître au viagra. Soit un aphrodisiaque atomique (selon lui), qui t'expédie direct sous la couette après gobage du mollusque. George May (c'est le nom du gulu) nourrit ses 10 millions d'huîtres avec du viagra. Et voudrait bien qu'on lui donne l'autorisation de les vendre dans le monde entier. Après ça, il ne suffira plus qu'à bricoler la palourde au bromure. Et la boucle sera harmonieusement bouclée.

Mais personne n'a encore inventé les rillettes à la pression. Et ça, c'est bien triste.

 

Mes hommages, cher tous

 

PS: Tiens, tant qu'on en est aux sujets olé-olé. Un outil, inconnu de nos services jusqu'à récemment, nous permet désormais de voir ce que tapent nos lecteurs sur Gougueule pour arriver jusqu'au blog. Et c'est distrayant. Sans doute ceux qui cherchaient des "mamies cochonnes" (sic) ou "des femmes mûres avec nains noirs" (re-sic) ont-ils été un rien déçus en arrivant sur Top Slurp. Ils sont pourtant les bienvenus.

 

03/05/2007

Nouveau et décapant: la canette de vin de table français

Bonjour, les ami(e)s œnophiles,

 

Sous nos latitudes, on se prend dru le chou avec le goût de bouchon.  Comment s'en débarrasser à tout jamais? Comment retrouver le vrai goût du vin? Et question subsidiaire: comment rendre sexy le divin breuvage auprès de notre jeunesse?
Ben, voilà.
Tesco, qui est une multinationale britannique, a trouvé cette solution. C'est joli. C'est commode. C'est écologique et alléchant. Mmmmm... il doit être giga slurp ce french wine table, surtout servi at room temperature.

 

A quand du Bourgogne à la pression et du champagne en bidon?

 

L'époque est bath et l'avenir rigole

Adios!

 

NB: Sans vouloir insister méchamment, mais en votant pour le méchant nain, et connaissant sa fascination pour le monde anglo-saxon, voilà peut-être le genre d'innovation qui nous pend au goulot.

 

19/04/2007

Chocolat fondu vs tendre galoche

Bonjour, tout le monde

 

Il y a un psychologue anglais nommé David Lewis qui fait des recherches palpitantes. Dans une étude parue lundi, le scientifique déballe ainsi une découverte majuscule. Un chocolat fondu dans la bouche est plus excitant qu'un baiser. Pas un baiser de mamie. Un vrai baiser, avec la langue qui toupine et tout et tout.
Pour parvenir à cette décoiffante conclusion, Lewis a enregistré l'activité cérébrale de tout plein de couples, à qui il a d'abord demandé de se rouler une grosse galoche baveuse avant de suçoter un morceau de chocolat noir. Ben, c'est le chocolat qui gagne, en stimulant davantage le cerveau tout en boostant le rythme cardiaque des cobayes.  

On notera au passage que les chercheurs britanniques sont payés pour faire mumuse dans leur labo. Et que l'étude paraît sujette à caution. Car une rapide enquête sur un échantillon représentatif d'un blogueur mâle et genevois indique que ce sont les rillettes de canard arrosées de Gigondas qui rivalisent avec la plus langoureuse des pelles.

Bien à vous, mes choux

21/03/2007

La recette familiale de l'ours farci

Gastronomes, bonjour,

 

ours0.jpg

Voilà une recette déjà ancienne mais toujours savoureuse:

1/ Tuez un ours d'une centaine de kilos. Ou achetez en un à un chasseur pyrénéen.

2 / Pelez-le (gardez la fourrure intacte, elle pourra servir à se déguiser). Pratiquez une incision au niveau de l'abdomen, par laquelle vous viderez et désosserez l'animal. C'est pas facile. Mais bon.

3 / Remplissez la baignoire d'un vieux bordeaux très cher, Petrus 1961 par exemple. D'aucuns préfèrent le Sassicaia, ce qui donne un côté méditerranéen à la recette. Et plongez-y l'ours. Laissez mariner six semaines.

4 / Pendant ce temps, préparez la farce. Prévoyez large. Hachez des truffes du Périgord et des oeufs d'esturgeon. A défaut, utilisez des oeufs de poule.

5 / Le jour même, sortez l'ours de la baignoire. Il doit avoir une jolie couleur bleue et un parfum intense. Essorez-le soigneusement et farcissez-le. Recousez.

6 / Mettez un bouquet de romarin dans la gueule de l'animal (pour la déco), découpez, et servez cru, en toute simplicité, avec des tagliatelles en garniture.

Miam, miam, non?

PS1: Que boire sur ce plat? Mais la marinade, pardi. 
PS2: Nos lecteurs nous demandent parfois pourquoi ne pas cuire la bête. Hélas, plus personne, de nos jours, n'a de four assez grand pour cuire un ours.

20/03/2007

Tarte à la citrouille, réglisse et libdido

Bonjour, les amis

Quel les odeurs de cuisine aient leur rôle à jouer dans les affaires de libido, c'est là une évidence. L'ail en surdose par exemple, ou l'haleine de vieille crevette morte, découragent notoirement les rapprochements câlins. En revanche, les sniffettes stimulant la galipette paraissent plus mystérieuses. Car très variables selon les individus. Ben oui. Madame Michu, la voisine, c'est le bouquet du beignet à la framboise qui la fait grimper aux rideaux. Sacrée Madame Michu.

L'humanité en était là avec l'alcôve et les fumets culinaires jusqu'à récemment. Jusqu'à ce qu'un neurologue nommé Alan Hirsh éclaire enfin nos lanternes libidinales. Le savant a fait renifler 30 essences à des hommes et des femmes. Puis a mesuré le flux sanguin au niveau des génitoires et des frifris (si vous me passait l'expression).
Et aloooors? Et aloooors? (hi, hi, on vous sent haleter d'impatience derrière vos écrans). Ben, pour les hommes ce sont les effluves mêlées de la tarte à la citrouille et de la lavande qui enflamment le caleçon. Côté dames, le détonateur est un mix concombre et réglisse, avec un accessit pour la poudre de lait pour bébé.

Messieurs dames, voyez ce qu'il vous reste à faire ce soir pour galvaniser le partenaire. S'oindre de tarte à la citrouille ou se badigeonner de concombre réglissé.

Qui commence?

Bye

19/03/2007

Le chic entrelardé du steak kangourou

Bonjour,

 

 

Juste un mot pour exhiber fièrement ce steak kangourou, découvert au milieu d'une galerie d'images où la culotte masculine règne en maître.
Appétissant, non?

A bintôt

Le stupide millefeuille de St-Jacques, morilles et machins

Coucou

 

Stooooop!

 

Ne faites pas cette recette. Elle craint. Elle vous plombe le moral et n'engendre nulle extase chez les convives. Voilà donc un ratage majuscule, fruit de la présomption de mèzigue et du plus infâme manque de simplicité. Riez donc de ce millefeuille de noix de St-Jacques, morilles, jambon rôti et poireau confit, avec sa réduction de corail aux morilles. Riez donc de ce plat pompeux et idiot, de cet échafaudage vain et disgracieux, qui nous a fait transpirer une soirée entière devant deux poêles et deux casseroles. Qui a suscité bien des jurons et exigé une mise en place laborieuse. Pour débarquer froid sur la table. Commentaire d'une dégustatrice: "Chaque élément est plutôt bon... mais séparément." Schlak: le couperet.

La prochaine fois, on fera des nouilles.

Bien le bonsoir

PS: Et comme une cagade n'arrive jamais seule, on avait débouché un vieux Chablis totalement éteint. Sénile. Rance. Naze. Un cru cuit, comme dirait l'autre.

Le tee-shirt anisé

 

Bonjour,

 

 

 

Le printemps approchant à grand pas, il va falloir songer à se refaire une garde-robe. Pourquoi ne pas investir dans du textile écologiquement correct? Hein?

A bintôt

L'oeuf au plat de l'amour

Zour,

Depuis des mois, la créature (homme, femme, batracien...) te fait craquer. Grave. Sa conversation - spirituelle-, sa voix -mélodieuse -, son regard - de braise-, sa plastique - de rêve- , etc.,  te rendent tout chose. Souvent, tu rêves d'étreintes poisseuses, de longues promenades sur la plage, voire même d'une maison pleine d'enfants, de musique et de chapons, où toi et la créature (homme, femme, lémurien...) couleriez des jours heureux. Ouiiii, avec un compte commun au Crédit Agricole du coin.

 

 

Mais voilà, l'amour te tétanise. Impossible d'avouer à la créature (homme, femme, acarien...) tes sentiments bouillants. Que faire? Ben, demande un tuyau au Dr. Slurp bien sûr. Lequel te suggère de recourir à cette poêle à frire les oeufs en forme de coeur récemment acquise à vil prix dans un magasin de farces et attrapes. 
La créature (homme, femme, saurien....) devrait capter illico la passion qui te consume.

 

Car déclarer sa flamme avec un oeuf au plat, plus glamour, ya pas.

Merci Dr Slurp

De rien, tu m'es sympathique

PS: Souligne l'oeuf d'une tombée de paprika. Because, dans les choses de l'amour, le rouge, ça fait sens. 

Le yaourt qui te rend beau

Salut,

 

En février, Danone lancera en grande pompe son Essensis, "le premier yaourt qui nourrit la peau de l'intérieur." Parfaitement. Avant, tu te nourrissais la peau de l'extérieur, en te tartinant un genre de yaourt sur le museau. Maintenant, t'engloutis ton Danone à la régulière, par la bouche donc, et tu te retrouves avec un teint de bébé. Rose comme l'emballage.
Tout ça à cause d'un complément aux "vertus détoxifiantes", "qui limite la déperdition en eau des cellules de 15 % dans un premier temps", et après six mois de régime "de 25 %". Faut quand même ingérer deux pots par jour minimum pour se faire récurer l'épiderme.
Bon, le groupe refuse de divulguer ses sources cliniques. Mais on y croit très fort.
Du reste, il paraît que le miam cosmétique, ou "l'utricosmétique", c'est l'avenir. On attend donc le flan antirides et la compote dépilatoire.
Euh... concernant les aliments qui procurent une satisfaction bête et animale, un bonheur à l'ancienne quoi, se reporter à toutes les recettes de ce blog.

 

Bien à vous, mes bébés 

Meilleurs voeux, smacks, bon machin, joyeux truc, etc.

 

 

 

Youp

 

A l'année prochaine, 2007ème après la naissance de qui vous savez.

L'avenir sera slurp.

L'abécédaire des nouveaux mots de la cuisine

 

Salut, 

 

 

Il en va du vocabulaire culinaire comme de tous les héritages culturels, ça lasse. Voilà donc quelques termes et expressions modernes et vivifiants, glanés ça et là dans la blogosphère, ainsi que dans le for intérieur de mèzigue. Termes qu'il vous faudra adopter avec la vélocité de Madonna devant un nourrisson malawite.
Démarrons sans façon, selon l'indiscutable ordre alphabétique.

 

Blogable (adj.): Plat mangeable et, surtout, dûment photographié.

Blogomiam (n.f.): Communauté de gourmets virtuels.

Bloglouglou (n.f.): Communauté cousine, mais branchée pinard.

Basinger (v.tr.): Oindre le corps d'un proche avec le contenu du frigo. Encore aurait-il fallu que vous me basingeassiez avec un rien plus d'application (Sainte-Beuve).

Château Alka (n.m.): Petit vin abondamment soufré. V. Clos Seltzer.

Cocotter (v.tr.). Cuire dans une cocotte. Un puissant fumet envahit la pièce; soudain il comprit: Germaine cocottait (Maupassant).

Dernier tango (n.m): Ajout d'une noisette de beurre facilitant la réalisation d'une recette délicate.

Dégraisser (v.tr): Faire subir au gras surnageant sur le bouillon le même sort qu'au personnel de multinationales délocalisantes.

Lignaquisation (n.m.): Mouvement du début du XXIe siècle consistant à transformer en star de la télé des cuisiniers au talent discutable mais au physique avantageux. Sitôt Maïté partie en retraite, la lignaquisation gagna les fourneaux télévisuels (G. de Villiers).

Mercotage (n.m.): Réalisation de macarons en cascade.

Pétogène (adj.): Dans la prose anaikienne et gudulesque, qualifie certaines légumineuses, on ne sait trop pourquoi.

Plant-plan (n.m): Cépage flatteur, planté partout sur la planète.

Snackouillerie (n.f.): Petite mise-en-bouche à déguster avec les doigts.

Tébé (pour trompe-benêt, adj): Recette terriblement alléchante sur papier et infâme en vrai. Particulièrement tébées, ses quenelles à la guimauve et au ketchup tinrent leurs promesses. (Maurice Druon)

Top slurp (adj). Nom de ce blog (voir origine), en proie à devenir une évidence lexicale chez certains de nos collègues. Pas de problème pour les droits. On est tous potes dans la blogomiam (voir ce mot).

Toucon (adj.). Sous la plume louloutesque, désigne les recettes ne représentant pas de difficultés majeures. Mon poireau, l'est super toucon (Du Bellay).

Vivagéliser (v.tr.). Nourrir sa famille grâce à ces choses inertes cachées dans le congélateur.

Wouizzzer (v. intr.): Passer au mixeur, terme rencontré chez Madame Gudule. V. vrouvroumer.

Toi aussi tu connais un mot gastro-rigolo? Dis-le nous vite, que cette liste devienne très très longue et drôle. 

Mes hommages, chers tous

18/03/2007

C'est qui la grosse truffe???

Rebonjour, les gens

Vous avez invité 150 personnes à la maison? Vous voulez leur mitonner un gentil risotto à la truffe blanche? Bonne idée. Pour 125 000 euros vous devriez pouvoir vous offrir un tubercule assez dodu. 125 000 euros, c'est le prix qu'a déboursé un Japonais pour la plus grosse truffe blanche du monde - un kilo et demi, toute nue sur la bascule -, dimanche dernier lors d'une vente aux enchères dans le Piémont.
A ce prix-là, on se demande bien qui c'est, la grosse truffe.

Arrivée d'air chaud, les amis

PS: Rien à voir. Mais on va quand même regretter l'infâme Rumsfeld. L'avait un certain humour.

La boite à calandos qui va nous rendre heureux (enfin!)

Bonjour,

 

 

On le sait, l'humanité souffre depuis toujours de maux profonds et endémiques: la faim, le froid, la solitude, le mildiou, la malaria et le calandos qui coule. Heureusement, il y a des savants qui oeuvrent, dans l'ombre et la modestie, pour notre bonheur. Après des siècles d'acharnement scientifique, ils viennent enfin de découvrir "la boite à camenbert design anti-coulant". Trop sympa, les gars.

A plou tard

La poêle à frire de poche

Coucou

 

 

Les industriels, qui aiment l'humanité d'amour tendre, ont eu une nouvelle idée pour nous rendre la vie plus belle: la poêle à frire pliante. Que l'on peut garder dans sa poche revolver et dégainer sous le nez du voisin ébahi. Ou utiliser comme éventail quand la gazinière chauffe.
 Bien sûr, on rêve illico d'une cuisine entièrement escamotable. Ou mieux encore: "Chéri c'est prêt, tu peux déplier les invités. Quoi, ils grincent? Ben, graisse-les!"
C'est sûr: demain sera épatant

Adios