26/03/2012

Rêverie libidinale et pommes archiduchesses qui ont vu l’ours

Bien le bonjour

DSC04351.JPG
Une très sérieuse enquête américaine s’est récemment intéressée à la méditation libidinale. Nos chers scientifiques ont cherché à évaluer combien de fois les jeunes hommes et les jeunes femmes pensaient à la galipette en une journée. Ben, pas tant que ça: 19 fois en moyenne pour les gaillards contre dix fois pour ces damoiselles. Comme quoi les humains ne sont pas si obsédés de la braguette que ça. Notez que l’on en connaît même qui n’y songe qu’une fois par jour. Oui, du matin 6 h 15 au soir 23 h 55. Warf.

L’étude s’est également penchée sur la rêverie culinaire. Combien de fois salive-t-on in petto chaque jour? Presque autant: 18 fois pour les garçons; 15 fois côté filles. Ce qui signifie qu’entre le miam et la bagatelle, notre cerveau est tout de même fort occupé. Sans compter que l’on peut rêvasser à l’un et à l’autre simultanément, en échafaudant par exemple des scènes de genre sur la gazinière. Que l’on peut aussi s’abîmer dans des réflexions farouchement coïtales tout en préparant sa pitance. Ou ne penser qu’aux marmites fumantes lors de l’accouplement sous couette.
- Chéri(e), tu n’es pas avec moi, là…
- Non, je suis à la cuisine.

DSC04353.JPGA quoi pensait le Dr Slurp en préparant ses exquises pommes archiduchesses à l’ail des ours? Ben, aux pommes archiduchesses à l’ail des ours qu’il était en train de préparer, précisément. Le Dr Slurp n’est pas fichu de faire deux choses à la fois.

Pour trois personnes à table, il nous faut une livre de pommes de terre à chair ferme, deux jaunes d’œufs, 40 grammes de beurre, de la muscade et quatre belles feuilles d’ail des ours.

Pelez,
coupez en gros morceaux idiots puis faites cuire les patates à l’eau. Essorez. Écrabouillez à la fourchette ou au passe purée. Intégrez le beurre et les jaunes d’œufs. Touillez jusqu’à texture homogène et riante.

Emincez
finement l’ail des ours. Ajoutez à la purée. Salez, poivrez, muscadez mollo.

Puis saisissez-vous d’une poche à douille avec une petite étoile au bout. Ou d’un sac en plastoc avec un trou au fond (moins chic, mais bon…). Sur une plaque vêtue de papier sulfurisé, moulez vos archiduchesses façon Gaudi, en imprimant un roulis circulaire à votre poignet. Est-ce clair? Non! Zut alors! Enfournez à 190° et laissez dorer une dizaine de minutes, en pensant exactement à quoi vous voulez.

A tout soudain, les copains