salon du goût

  • Perclus de bonheur au Salone del Gusto

    Coucou, nous revoilou

    DSC01321.JPG


    Tiens, l’autre jour, profitant d’une balade transalpine, on est allé traîner nos escarpins vernis au Salone del Gusto de Turin. Soit la mythique et gigantesque foire organisée par Slow Food, qui réunit tous les deux ans la fine fleur de l’artisanat gastronomique italien. Il faut imaginer une halle un peu moins grande que six stades de foot, pleine à craquer et à croquer de bonnes choses. Un monde. Une folie. Un marathon voluptueux.

    DSC01328.JPGDSC01331.JPG
    DSC01326.JPG DSC01336.JPG
    DSC01330.JPGDSC01327.JPG


    On se sent tout chose devant les trois allées consacrées à la charcutaille, aux jambons, salsicci, buristi, salami alignés comme à la parade.
    On se sent peu de chose devant les deux artères vouées aux fromages, parmigiano, provolone, montasio et autre percorino, issus des plus chouettes pis de la Botte.

    DSC01332.JPGDSC01335.JPG


    On verse une larme face au kilomètre de pastas, à l’armada d’huiles d’olive et à la foultitude de dolce, miels et chocolats. Voyez l’ambiance?
    Bref, le visiteur sort de là la tête pleine de miam, les pattes lourdes et les papilles excitées comme un cochon calabrais découvrant sa compagne simplement vêtue d’une nuisette mauve dans sa bauge.

     

    DSC01334.JPG

    Arrivederci, les potes

     

    DSC01338.JPGDSC01337.JPG

     

    PS: Le salon ferme ce soir. Sautez vite sur votre Solex, vous pourrez peut-être grappiller un paquet d’orecchiettes avant le crépuscule.

    DSC01325.JPG