11/08/2008

L’histoire de la tartine de Parme qui avait la pêche (ou l’inverse)

Bien le bonzour
DSC01068.JPG

On a fait cette petite tartine apéritive jeudi pour amuser la famille.
Comme c’était bon, on l’a refaite vendredi pour M. et Mme Niccolò.
Comme c’était bon, on l’a refaite samedi pour Madame Nelly.
Comme c’était bon, on l’a refaite dimanche pour Mr. Croubi.
Comme c’était bon, on a arrêté là. Faudrait pas se lasser.
Attention! C’est là une recette techniquement harassante, qui exige treize heures de sueur en cuisine et un diplôme de l’Ecole de Haute Voltige Culinaire de Plouharnel. Il vous faut du pain, des pêches, du basilic et du jambon de parme.
Faites griller des tranches de pain.
Brumisez d’huile d’olive.
Posez de minces tranches de pêche dessus.
Salez, poivrez, pimentez et parsemez de basilic haché.
Coiffez avec le Parme en chiffonnade.
Tu l'as vu mon échafaudage?
A croquer entre deux rasades de ce chardonnay à la fraîcheur contondante et à la pureté virginale, produit par Sieur Rijckaert, le Belge du Mâconnais qui fait des grands vins dans le Jura. Parfaitement.

DSC01051.JPG


A plouche