30/07/2008

Chérie, et si nous allions dîner tout nus ce soir?

Youpi, les nudistes 

bathers.jpg

 

Après le brunch et le slunch, les smoothies et la lunch-box, voilà un nouveau trend culinaire autant que palpitant venu du Nouveau Monde. C’est le repas à poil.
Oui, vous avez bien lu. Le dîner fin, les miches à l’air.
Cette mode exquise nous vient de New York. Et plus précisément d’un groupe joliment baptisé l’Optional Clothing Diners Club (comprenez le Club de Dîneurs Optionnellement Vêtus). Lequel comprend une cinquantaine de personnes qui aiment à se retrouver dans des restaurants en tenue d’Eve et d’Adam. Voilà qui est culotté. Ou plutôt pas, en fait. Plus stupéfiant encore: aucun établissement n’a pour l’heure refusé d’accueillir le club des tout nus. A New York, un client, c’est un client, fut-il vêtu de rien.
On peut ricaner devant cette initiative. Mais à la réflexion, elle présente maints avantages.
1. D’un point de vue domestique. Le dîner à poil met fin à toutes les angoisses vestimentaires préludant un dîner en ville. Dress code: pas de dress. «Chérie, je n’ai rien à me mettre pour le repas de ce soir!» / «Ben, ça tombe bien.»
2. D’un point de vue social. Le dîner à poil permet au personnel tenant le vestiaire des restaurants chics d’avoir du boulot toute l’année. Avant, il chômait en été. Le voilà bossant douze mois sur douze. Oui, il faut penser à l’emploi.
3. D’un point de vue hygiénique. Le dîner à poil permet d’effacer toutes les tâches d’un simple coup de serviette. La dégoulinade de minestrone sur le plastron? La giclée de blanquette sur le chemisier? Oubliées car illico effacées. Un vrai progrès, si vous voulez l'avis d'un petit cochon de table.
4. D’un point de vue moral. Le dîner à poil n’est pas si impudique qu’il n’y parait. Because, durant le repas au moins, les zones les plus taboues de l’anatomie demeurent cachées. Au dessus, par la serviette (bon, on peut discuter). Au dessous, par la chaise, pour un peu que le resto n’est pas opté pour des sièges en plexiglas, bien sûr.
5. D’un point de vue confort enfin. Le repas à poil permet la dilatation naturelle des chairs abdominales sans nulle entrave. Plus de ceinture à desserrer. Plus de complexe à s’empiffrer.
Voilà donc une invention formidable.
D’ailleurs, on vient de réserver une table déshabillée chez Ducasse.

Arrosoir